Rechercher
  • Misa Lavkova Derhy

Janvier 2020 - Un an au Château

Le 15 Janvier 2020 nous avons signé l’achat de notre futur chateau et avec nos valises dans la voiture ( et Luna) nous sommes partis de chez le notaire directement en direction de Guichainville.



Notre idée de passer 3-4 jours par semaine au chateau et le reste de la semaine à Paris s’est avérée erronée très rapidement et au bout de deux semaines, nous avons compris que notre vie sera celle des chatelains!

Les premiers jours furent épiques et ils m’ont rappelé mon passé de femme expat: tout était nouveau et tout était un challenge: s’orienter dans le château et la forêt, trouver ses repaires spatiaux ( mais il est OU l’interrupteur? Et comment ca marche ce four??)

Les 10 000 pas journaliers rien que dans le bâtiment du chateau ont contribué à la fatigue physique sachant que la charge mentale fut deja très importante; s’approprier l’espace, comprendre le fonctionnement de plusieurs bâtiments, de beaucoup de chambres, s’assurer de l’internet, de chauffage, de gaz pour la cuisine, un nombre inimaginable de clés, mettre en place les relations avec les multiples prestataires ( plombier, électricien, assureur, pisciniste, couvreur, macon, …)


Nous avons dû également découvrir la ville d’Evreux et ou nous approvisionner en nourriture, certes, mais aussi en matériaux de construction, ou est la déchèterie, la poste, le vétérinaire, la jardinerie et j’en passe. Bref, une vraie nouvelle vie dans presque un nouveau pays! Au moins j’en parle la langue!

Dès le premier weekend et donc 3 jours après notre arrivée nous avons accueilli nos premiers guests, Carmen avec Guillaume et Gabriel, notre traiteur royal et comme j’aime dire La Notre, et Lynne avec Andy et leur deux petits toutous ( pour la grande surprise de Luna). Nous avons découvert ensemble le fonctionnement de la cuisine vraiment royale: le piano de ….. avec le grill meme!



Le "Festival de Volaille" prévu au menu a failli ne pas voir le jour, ou plutôt la soirée… vous vous souvenez de ma description du gaz pour la cuisine et comment il fallait tout prendre en main? Bah voila, ceci fut l’occasion de réaliser que sans bonbonne à gaz, il n’y a pas de diner! Je ne vais pas vous décrire mon choc qu’en bonne hôtesse et toute stressée de notre premier weekend d’accueil de guests je n’ai pas le diner à mettre sur la table car je ne peux rien rôtir… certes, je suis la reine de l’improvisation mais à ce moment là mon niveau de créativité et de patience était proche de zéro et mon côté perfectionniste ( sur certaines choses seulement!) s’est réveillé… heureusement Alain a découvert qu’il y a une bonbonne de rechange à la cave et finalement nous avons même testé le fameux grill, très impressionnant d’ailleurs.


Le weekend suivant nous avons accueilli un deuxième groupe d’amis très chers, Chris et Etienne, Frédérique, Sev et Geraldine. L’inauguration du bar était tellement agréable que le diner au château risquait d’être annulé au profit du billiard… et puis non, nous avons passé non seulement le diner mais tout le weekend royal!


Pour écrire ce blog, j’ai refeuilleté les photos et j’avais presque la nostalgie de ce temps d’innocence: personne ne supposait que c’est pour très longtemps pour la dernière fois que nous nous voyions aussi insouciants et aussi de près !

A la fin de mois de Janvier, je suis partie en République tchèque ou vivaient mes parents: ma maman était hospitalisée pour une petite boule sur le cou. La premiere opération s’est bien passée et avec mes enfants qui sont venus également nous l’avons visitée quotidiennement.


Mon papa bataillait avec le cancer depuis des années, son oncologue m’a prévenue que cette année pouvait être sa dernière avec nous.


Le mélange de peur et de bonheur, de peine et de joie n’avait que commencé en ce mois de Janvier 2020…


A suivre... FEVRIER 2020





54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout